Your Connection to Canada’s Volunteering Community

The Canadian volunteer landscape / Le bénévolat d’aujourd’hui au Canada

By Volunteer Canada at 2:16 pm Tuesday, Jul, 07 2015 • 0 Comments

*** Le texte français suit ***

Earlier this year, Statistics Canada released the latest data on giving, volunteering and participating in Canada. Canadians continued to be generous by volunteering an average of 154 hours per year, or close to 2 billion hours in total. However, 12.7 million Canadians (44%) volunteered in 2013 compared to 13.3 million (47%) in 2010.

Thanks to Statistics Canada’s Volunteer in Canada, 2004 to 2013 report, we can now take a closer look at the patterns and trends in the Canadian volunteer landscape. This information can help charitable and non-profit organizations with their volunteer recruitment, engagement and retention strategies.

Click here for an infographic of the information below.

The big picture

Despite a slight decrease in the volunteer rate, 17 million Canadians have volunteered at some point in their lives – that’s 59% of Canadians aged 15 and older.

Additionally, 82% of Canadians volunteer informally, meaning helping people directly, without the involvement of an organization or group. This is almost double the formal volunteer rate! The most common types of informal help are housework, home maintenance, health-related or personal care, shopping and driving someone to a store or appointment. The informal volunteer rate is highest (91%) among young Canadians aged 15-19 and decreases with age, with just over half of Canadians aged 75 and older volunteering informally.

Level of involvement

37% of Canadian volunteer activities are episodic, meaning occurring one to four times a year. Episodic volunteers give an average of 36 hours per year. In contrast, the 7% of Canadians who volunteer on a daily basis contribute 526 hours per year.

As in previous years, over half of all volunteer hours are given by 10% of volunteers. Most of these “super” volunteers volunteer on a daily or weekly basis, giving 372 hours or more annually. Combined, the top 25% of volunteers give 77% of all volunteer hours.

Age

Canadians aged 15 to 19 have the highest volunteer rate, with 66% of youth volunteering. This could partially be attributed to community service requirements, as 20% of youth volunteer because they are required to go do. However, almost half of volunteers under 35 are motivated by possible job prospects, so volunteering can be seen as a way to hone skills and gain experience.

The volunteer rate drops through early adulthood, rebounding slightly with Canadians aged 35 to 44, likely due to parental volunteer roles in schools and after-school programs. 60% of Canadians with school-aged children volunteer, compared to 38% of those without.

With Canadians over 45, the volunteer rate continues to drop, with 27% of Canadians aged 75 and older volunteering. 64% of Canadians in this age group cite the physical inability to participate in volunteer activities as a barrier to volunteering.

Interestingly, despite the lower volunteer rate among Canadian volunteers aged 65 to 74, they give the most hours annually, at 231 hours. Comparatively, youth give the least: 110 hours per year.

Income

Although Canadians with a household income of $120,000 and over have the highest volunteer rate of 52%, they give the lowest average number of hours per year: 130. However, while Canadians with household incomes of less than $20,000 have the lowest volunteer rate, 33%, they give the highest average number of hours, 182.

Volunteer activities

The most popular sectors where Canadians volunteer both in terms of the volunteer rate and percentage of volunteer hours are social services, sports and recreation, education and research, and religion, with 64% of all volunteer hours being devoted to them. The most popular volunteer activities among Canadians are organizing events and fundraising, with almost half of Canadians volunteering for both. However, fundraising only accounts for 9% of all volunteer hours. A third of Canadian volunteers sit on a committee or board.

Recruitment

Almost half of volunteers actively sought out their volunteer opportunities. The next most common way volunteers got involved was through simply being asked to volunteer. Interestingly, only 6% of Canadian volunteers got involved by responding to an online ad, and 8% to a poster or newspaper ad. Yet, 26% of Canadians aged 35 and under looked for volunteer positions over the Internet, indicating that recruiting youth online can be an effective avenue.

Two-thirds of Canadians who don’t volunteer don’t get involved due to lack of time. Similarly, 62% feel they aren’t in a position to make a long-term commitment. Offering short-term, casual opportunities and micro-volunteering can be a great way to let potential volunteers test the waters of an organization. Still, with 51% not getting involved because no one asked and 27% because they did not know how to become involved, there is clearly an opportunity to better promote how to volunteer.

Motivations

The single biggest reason that Canadians volunteer is to contribute to the community. Although 77% of volunteers want to use their skills and experience, only 23% volunteer to improve their job opportunities. About half of Canadian volunteers consider volunteering to be a great way to network or meet people.

In terms of specific skills gained through volunteering, 63% of volunteers feel that getting involved has improved their interpersonal skills. Improved communication skills and organizational or managerial skills are also noted by about two-fifths of volunteers. Canadian youth are more likely to gain skills through volunteering, so it is important to offer skills-based opportunities.

To learn more about effective volunteer engagement, Volunteer Canada recommends following the Canadian Code for Volunteer Involvement and Bridging the Gap.

***

En janvier, Statistique Canada a lancé les tout dernières données sur le don, le bénévolat et la participation au Canada. Les Canadiens continuent de donner généreusement de leur temps. En effet, ils ont accumulé près de 2 milliards d’heures bénévoles en 2013. Toutefois, cette même étude souligne également que 12,7 millions de Canadiens (44 %) ont fait du bénévolat en 2013 contre 13,3 millions (47 %) en 2010. 

Grâce au rapport Le bénévolat au Canada, 2004 à 2013 de Statistique Canada, nous pouvons examiner les tendances dans le bénévolat d’aujourd’hui au Canada. Cette information peut aider les organismes sans but lucratif avec ses stratégies de recrutement, engagement et rétention des bénévoles.

Cliquez ici pour une infographie de l'information en bas.

La vue d’ensemble

Malgré une baisse dans le taux de bénévolat, 17 millions de Canadiens (59 %) ont fait du bénévolat à un moment ou à un autre au cours de leur vie.

De plus, 82 % de Canadiens font du bénévolat non encadré, alors ils apportent directement de l’aide à autrui sans l’entremise d’un organisme ou d’un groupe. Cette figure représente presque le double du taux de bénévolat formel. Les travaux ménagers, l’entretien de la maison, les soins de santé ou personnels et les achats, transports pour les courses et les rendez-vous demeurent les types les plus courants de bénévolat non encadré. Les jeunes font plus souvent du bénévolat non encadré (91 %) et le taux diminue avec l’âge, avec 55 % de Canadiens de 75 ans et plus faisant du bénévolat non encadré.

Niveau d’engagement

37 % des activités de bénévolat peuvent être caractérisées de sporadiques; c’est à dire qu’elles avaient lieu d’une à quatre fois par année. Les bénévoles sporadiques donnent une moyenne de 36 heures par année. Contrairement, le 7 % des Canadiens qui font du bénévolat quotidiennement consacrent 526 heures par année.

Comme par la passé, plus de la moitié des heures totales de bénévolat sont effectuées par 10 % des bénévoles. Le plus souvent, les bénévoles situés dans cette tranche supérieure font du bénévolat chaque semaine ou chaque jour. Ensemble, les bénévoles de la tranche supérieure de 25 % contribuent 77 % de toutes les heures de bénévolat effectuées.

Âge

Les Canadiens de 15 à 19 ans affichent le taux de bénévolat le plus élevé, avec 66 % de jeunes faisant le bénévolat. Cette figure peut être attribuée au bénévolat « obligatoire »parce que 20 % de jeunes bénévoles font du bénévolat parce que son école ou un tiers l’exige. Mais près de la moitié des bénévoles de moins de 35 ans sont motivés par des perspectives d’emploi, alors le bénévolat peut être considéré comme une opportunité d’acquérir des compétences et de l’expérience.

Le taux de bénévolat diminue chez les jeunes adultes et est suivi d’une petite reprise chez les Canadiens de 35 à 44 ans, probablement à cause de leur rôle parental dans les programmes scolaires et parascolaires. 60 % de Canadiens ayant un enfant d’âge scolaire font du bénévolat. Par comparaison, le taux de bénévolat chez les Canadiens sans enfants est de 38 %.

Avec les Canadiens de 45 ans et plus, le taux de bénévolat diminue. 27 % de Canadiens de 75 and et plus font du bénévolat. 64 % de ce groupe ne font pas de bénévolat à cause de l’incapacité physique.

Il est intéressant de noter que le taux de bénévolat chez les Canadiens de 65 à 74 ans est bas mais ils consacrent le plus d’heures au bénévolat : 231 par année. Par comparaison, les jeunes consacrent le moins : 110 heures par année.

Revenu du ménage

Même que les Canadiens avec un revenue de ménage de 120 000 $ et plus ont le plus élevé taux de bénévolat (52 %), ils consacrent le moins d’heures annuellement : 130. Relativement, les Canadiens avec un revenu de ménage de moins de 20 000 $ ont le plus bas taux de bénévolat (33 %), ils consacrent le plus d’heures : 182.

Activités de bénévolat

Les bénévoles Canadiens font la plupart du bénévolat (en fonction du taux de bénévolat et d’heures de bénévolat) pour le compte des secteurs des services sociaux, des sports et loisirs, d’éducation et recherche, et des organismes religieux, avec 64 % de toutes les heures de bénévolat consacrées à ces secteurs. Les principales activités de bénévolat chez les Canadiens sont l’organisation d’événements et le collecte de fonds. Près de la moitié de bénévoles Canadiens font un de ces activités. Mais le collecte de fonds représente seulement 9 % de toutes les heures de bénévolat. Un tiers de bénévoles Canadiens font des activités à titre de membre d’un comité ou d’un conseil.

Recrutement

Près de la moitié des bénévoles ont cherché activement une possibilité de faire du bénévolat. La prochaine façon de devenir bénévole est simplement d’être invitée par une personne. Il est intéressant de noter que seulement 6 % de bénévoles Canadiens ont trouvé des opportunités de bénévolat par Internet et 8 % sur une affiche ou dans un journal. Cependant, 26 % des bénévoles de moins de 35 ans ont fait des recherches sur Internet pour trouver des postes de bénévoles, indiquant qu’on peut utiliser l’internet pour le recrutement des jeunes bénévoles.

Les deux tiers des non-bénévoles n’ont pas fait de bénévolat en raison de contraintes de temps. De la même façon, 62 % croient qu’ils ne sont pas en mesure de prendre un engagement à long terme. Le « micro » bénévolat et les opportunités de bénévolat à court terme ou occasionnel  permettent des bénévoles potentiels de tâter le terrain d’un organisme. Malgré cela, avec 51 % de non-bénévoles ne faisant pas de bénévolat parce que personne ne les y a invités et 27 % parce qu’ils ne savent pas comment devenir bénévole, il y a une opportunité pour la meilleure promotion du bénévolat.

Motivation

La principale raison que les Canadiens font du bénévolat est de contribuer à la communauté. Il est intéressant de noter que 77 % de bénévoles veulent utiliser ses compétences et son expérience mais seulement 23 % font du bénévolat pour améliorer ses perspectives d’emploi. Près de la moitié de bénévoles utilisent le bénévolat pour constituer un réseau ou rencontrer des gens.

63 % de bénévoles ont amélioré leurs compétences interpersonnelles en faisant du bénévolat. Les compétences améliorées en communication et organisationnelles ou en gestion étaient notés par deux cinquièmes de bénévoles. Les jeunes Canadiens sont plus susceptibles d’acquérir des compétences en faisant le bénévolat, alors il est important de leur offrir des opportunités de bénévolat axé sur les compétences.

Pour en savoir plus sur l’engagement des bénévoles, Bénévoles Canada recommande le Code canadien du bénévolat et Combler les lacunes.